<
>
Retour à la liste

Revue de l'énergie (La) - N° 615, septembre-octobre 2013


ISBN : 9782710810292
broché      19 x 26 cm      80 pages
Date de publication : Novembre 2013
Revues : Revue de l'énergie (La)



Chers lecteurs,

L’important contrat qui vient de se conclure dans le secteur nucléaire, en Grande-Bretagne est emblématique à plus d’un titre.

Tout d’abord, c’est une victoire pour l’industrie électro-nucléaire française après plusieurs années de déboires sur les marchés extérieurs. On se souvient de l’échec cuisant d’Abu Dhabi, pour ne citer que celui-là.

EdF sera le maître d’œuvre de la construction de ces deux EPR représentant 16 milliards de £ (19 milliards d’euros) et des milliers d’emplois des deux côtés de la Manche : Areva fabriquera les chaudières, Alstom les équipements conventionnels et les turbines, aux côtés d’autres entreprises françaises comme Bouygues.

La formule associant l’ensemble des acteurs de la filière nucléaire française, de l’exploitant aux fournisseurs des équipements, a donc fini par porter ses fruits – une fois les querelles de personnes et d’égos enterrées – et séduit à la fois le gouvernement britannique et les deux partenaires chinois d’EdF : CGN et CNNC.
Et c’est la deuxième bonne nouvelle de ce dossier : l’association avec ces deux sociétés en passe de devenir des acteurs majeurs du marché nucléaire dans le monde avec 17 tranches en exploitation en Chine et 30 en construction, dont deux EPR (Taishan, province du Guangdong) de conception française. Nul doute que cette coopération franco-chinoise porte ses fruits à l’avenir lors des attributions de contrats pour les prochaines tranches lancées par Pékin.

C’est enfin une bonne nouvelle pour le gouvernement britannique qui a fait de la réduction des émissions de CO2 sa priorité en matière écologique : moins 80 % à l’horizon 2050.

Malgré les efforts réalisés par Londres dans les énergies renouvelables, spécialement l’éolien, cet objectif ambitieux ne pourra être atteint sans recours à l’énergie atomique. Même certains écologiques britanniques en sont convaincus, qui voient aujourd’hui encore 40 % de l’électricité des foyers du royaume produite à partir du charbon.

Presque trois ans après l’occident de Fukushima, le nucléaire civil vient de marquer un point important dans le monde et surtout en Europe où il marquait le pas à l’exception de la France... pour l’instant.

Bonne lecture.

Paul-François Trioux
Directeur de la Publication


Table des matières :


Etudes
. L’effet des politiques de décarbonation sur le régime de marché dans les industries électriques européennes, Dominique Finon
. Les effets macroéconomiques des scénarios énergétiques de l’Ademe, Gaël Callonnec, Gissella Landa, Paul Malliet, Frédéric Reynès
. les réseaux électriques, incontournables vecteurs de la transition énergétique, Michel Derdevet
. Vers un nouvel essor des Entreprises locales d’énergie (ELE), Philippe Beyvin
. Irak : le mythe d’Eldorado, Stéphane Chatton, Nicolas Mazucchi

Tribune libre
. Shakespeare in Oil - Les hauts et les bas dans les consensus de prix à long terme, François Lescaroux

Point de vue juridique
. Analyse de la décision du Conseil constitutionnel sur la fracturation hydraulique, Fabien Grech

Profil énergétique
. Espagne

Transition énergétique
. Premiers pas sur la voie de la fiscalité verte
. L’ouverture à la concurrence des barrages hydrauliques

Numéros de la même revue
Ouvrages du même thème
Biocarburants. 5 Questions qui dérangent Biocarburants. 5 Questions qui dérangent
Juin 2008
LEGALLAND Jean-Pierre, LEMARCHAND Jean-Louis
Ajouter au panier Ajouter au panier
18 €
Hydrocarbures et conflits dans le monde Hydrocarbures et conflits dans le monde
Août 2012
ARDILLIER-CARRAS Françoise, BOULANGER Philippe, ORTOLLAND Didier
Ajouter au panier Ajouter au panier
25 €